Le Caucus ontarien des 2e et 3e cycles (CODTC) réunit plus de 50 000 étudiantes et étudiants des cycles supérieurs en Ontario. Il est composé de membres individuels et d’associations locales au sein de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario qui partagent des préoccupations et des intérêts communs. Le caucus fournit un forum d’échange d’information et d’idées permettant à ses membres de promouvoir leurs intérêts communs auprès du gouvernement provincial et autres instances dont les décisions les affectent en particulier. Les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs se joignent également à plus de 300 000 étudiantes et étudiants de la province afin de faire pression sur des questions qui préoccupent toute la population étudiante, comme les frais de scolarité, les dettes d’études, la recherche et le financement de base accordé aux établissements postsecondaires.

 

Structure représentative

Le CODTC se réunit deux fois par année, parallèlement aux assemblées générales annuelles et semestrielles de l’Ontario, afin de discuter des sujets d’intérêt pour ses membres. Le caucus examine alors les questions qui préoccupent les membres sur les campus, ainsi que les campagnes et politiques qui pourraient être mises en œuvre par la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants–Ontario.

Le CODTC est aussi membre du Caucus national des 2e et 3e cycles, qui représente les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs à l’échelle du Canada, et travaille de concert avec ce dernier.

Chaque année, le caucus choisi deux représentantes ou représentants qui sont les porte-parole du groupe.

Le Caucus a actuellement deux postes de direction, et une des personnes qui occupent ces postes siège également au Comité exécutif de l’Ontario :

Président du Caucus ontarien des 2e et 3e cycles : Mina Rajabi Paak

Vice-présidente du Caucus ontarien des 2e et 3e cycles : Jenna Amirault

Revendications

Les objectifs du Caucus sont :

a) de promouvoir les intérêts des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs auprès du gouvernement provincial et auprès de toute autre autorité extérieure qui a compétence dans les domaines qui ont rapport aux dossiers de ces étudiantes et étudiants; et

b) d’être le forum des associations membres de l’Ontario pour l’échange d’informations et d’idées.